ENJOY 20% OFF - OUR WAY OF SHOWING SOME LOVE - USE THIS CODE: 20%OFF

L'ULTRA TRAIL QUI A SAUVÉ MA VIE !

by Yannick Charbonneau on May 14, 2020
 Je suis maman de quatre enfants et je travaille comme infirmière aux urgences d’un centre hospitalier. Malgré mes multiples occupations, je trouve le temps de réaliser des triathlons comme l’Ironman et des courses comme le Marathon des Sables, une épreuve internationale parmi les plus mythiques des ultra trail de la planète. 250 kilomètres de course en 5 jours, en autonomie, dans le désert du Sahara. Je viens de terminer en avril dernier la 34e édition de cette course de trail au Maroc.
 

 Oui j’ai réussi! Moi qui redoutais tellement cette course. Moi qui doutais en mes capacités ne pouvant m’entraîner comme je le souhaitais. Pas assez de volume quoi. J’ai conclu la boucle de de 250 kilomètres en 35 heures. Le tout avec le sourire, malgré la douleur, la chaleur accablante et les ampoules aux pieds. Une expérience unique, des moments magiques et des souvenirs inoubliables sont gravés dans mon cœur. Les 20 livres de poids du sac à dos me paraissaient une plume lorsque je dévalais les dunes de sable mais me paraissaient être une grosse roche lorsque je montais les collines rocailleuses. Plusieurs m’ont écrit par le site Web du MDS, les messages faisaient chaud au cœur, chaque soir. 

 
 Je me suis classée 23e sur 162 femmes ayant terminées la course sans compter les abandons et était la seule québécoise à y participer. Près de 1 000 coureurs prennent le départ chaque année.

Il faut savoir que derrière cela se cache une autre épreuve. C’est pourquoi je disais que je n’avais pu m’entrainer comme je le souhaitais.

 
 

L’an dernier, la veille de mon départ pour le même ultra trail qui fait partie de l’Ultra Trail World Tour, j’ai dû renoncer d’y participer sur ordre de mes médecins. Une anomalie décelée au cœur lors de tests obligatoires. Finalement après une batterie de divers examens, cela s’est révélé heureusement sans fondement. Une période d’angoisse pendant laquelle j’avais l’impression que tout s’écroulait. De façon fortuite, l’équipe médicale a repéré lors d’un scan, une tâche sur le pancréas. Après investigation, il a été confirmé qu’il s’agissait de cellules cancéreuses.

Le cancer du pancréas étant un des plus foudroyants, j’ai été rapidement opérée à la fin octobre 2018. Après une convalescence de 8 semaines, j’ai recommencé à faire ce j’aimais le plus : Courir. J’ai donc décidé de me relancer pour relever ce grand défi même si je savais que je ne serais pas au meilleur de ma forme et de ma condition. Juste parce que ce rêve demeurait irréalisé.

Solaires utilisées lors du voyage et de la course :
Aerolite Spectron 3
Cham Alti Arc 4+

Vous pouvez la suivre dans Facebook et Instagram @nathaliebeaulieuactive

BACK TO TOP